Pourquoi faire un plan de marchéage en 2021 ?

Wladimir Delcros - Head of Growth Codingame | Founder Uclic.co & Uclic.fr
Wladimir Delcros - Head of Growth Codingame | Founder Uclic.co & Uclic.fr

Le plan de marchéage ou marketing-mix est un ensemble de décisions portant sur les variables mercatiques dont le prix, le produit, la communication et la distribution. Ce plan est désigné par les 4 initiales de ces variables.

Ainsi, il est connu sous la dénomination PPDC ou 4P (publicity, place, price, product). Cette notion fondamentale aux marketeurs leur permet d’étudier le marché B2B et de promouvoir leurs offres et services.

Comprendre l’intérêt du marekting mix

Au préalable, il convient d’opérer une distinction entre le plan mercatique ou plan marketing et le plan de marchéage. La première notion évoque un document présentant les actions commerciales sur une période donnée. Ces dernières sont mises en œuvre pour différents produits de l’entreprise. Quant au PPDC, il est utilisé pour aider une entreprise à atteindre ses objectifs en marketing.

Le 4P représente un élément fondamental du marketing opérationnel. Le marketing mix est avantageux, car il permet d’établir une stratégie en adéquation aux besoins de l’entreprise. Il améliore l’efficacité de la stratégie de cette dernière et lui donne l’opportunité de se différencier des concurrents. Grâce au 4P, il est plus facile de mesurer les risques et d’assurer le succès et la rentabilité des actions marketing.

Quels sont les constituants du plan de marchéage ?

Le plan de marchéage tient compte de quatre variables à étudier au préalable.

La politique de produit

Cette dernière traite de différents points dont les caractéristiques de l’article à vendre, sa stylistique, son emballage, son positionnement… L’entrepreneur doit pouvoir proposer un produit plus avantageux que ceux des concurrents. Au préalable, il doit analyser les forces et les faiblesses du produit à vendre. Ainsi, il faut faire le point avec une étude de marché.

La politique de prix

L’entreprise donne un prix au produit en tenant compte des contraintes commerciales et des contraintes juridiques. Le prix doit être cohérent avec la cible. Un tarif trop attractif peut créer des doutes chez l’acheteur. Par contre, s’il est trop élevé, personne n’achètera l’article.

La politique de distribution

Avant de vendre un produit en magasin ou dans un point de vente, le fabricant doit choisir différents éléments dont les canaux de distribution, la modalité de distribution, l’animation du réseau de distribution… Le vendeur doit également mettre en place une politique de distribution pour servir les clients qui ne peuvent venir sur le lieu de vente.

La politique de communication

C’est la politique qui est mise en évidence pour faire la promotion des produits de l’entreprise. Elle tient compte de la communication de masse, de la promotion des ventes, de l’argumentation commerciale et de la communication relationnelle. Le produit doit être visible et motiver l’achat.

Quelles qualités pour le plan de marchéage ?

Le plan de marchéage est utile lorsqu’il possède les bonnes qualités dont la cohérence, la supériorité et l’adaptation.

Un plan de marchéage adapté

Le marketing mix ne s’adapte au marché qu’en répondant aux besoins des consommateurs. Ainsi, il permet à l’entreprise de profiter d’une place de choix face aux concurrents.En gros, il faut que le plan corresponde à l’image que l’entreprise cherche à véhiculer. Aussi, il doit coïncider avec la politique générale de la société.

Un plan de marchéage harmonieux

Il faut que chaque politique du 4P soit cohérente avec les autres. Ainsi, il importe de faire une vérification pour relever et corriger les incohérences s’il y a lieu.

Un plan de marchéage offrant une supériorité

Une société qui choisit de mettre en place un plan de marchéage voudrait en tirer profit. Donc, elle cherche à gagner une part du marché ou à augmenter ses chiffres d’affaire. Ainsi, le PPDC doit lui permettre de rester supérieure à ses concurrents.

Un exemple de plan de marchéage pour s’inspirer

Pour comprendre le marketing mix, il est mieux d’étudier un exemple concret. Une entreprise qui se spécialise en commercialisation de produits de beauté doit établir une stratégie de produit. Dans cette optique, elle peut présenter une large gamme de soins du visage, de produits pour la peau, pour les cheveux ou encore, des packs de produits minceur.

Ensuite, il faut évoquer les spécificités de chaque série de produits : naturel, abordable, haut de gamme…

Concernant la qualité, il faut qu’elle soit au rendez-vous. Les prix proposés doivent être accessibles à la clientèle ciblée. L’entreprise a le choix pour la stratégie de distribution. Elle peut mettre ses cosmétiques en vitrine ou recruter des revendeurs. Il est important de choisir une stratégie qui sort du lot.

La stratégie de communication est vaste et peut aller de la distribution de brochures à la publicité télévisée en passant par la toile.

Evolution du plan de marchéage : vers les 7P…

Le marketing mix n’est pas une stratégie immuable. En effet, elle peut évoluer et connaître des améliorations. Néanmoins, pour être efficace, elle doit s’adapter aux évolutions de la société. Aujourd’hui, les entreprises passent des 4P aux 7P consistant en un marketing mix plus vaste.
Le marketing mix 7P intègre 3 nouveaux P dont le Personnel ou People, le Processus ou Process et la Preuve matérielle ou Physical evidence.
Dans cette forme de markting, on s’intéresse surtout au service.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on whatsapp
DERNIERS ARTICLES
écoutez le podcast

Téléchargez-le dès maintenant

Avant que vos concurrents ne mettent la main dessus.


0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x